loader image
Site Overlay

Solution à la crise mondiale du Covid-19 avec les « Masques Pour Tous » de l’Autistan

Mise à jour importante (juillet 2020)

Le système de masques que nous proposions au début du mois d’avril était une solution de secours qui était adaptée alors qu’il n’y avait rien d’autre : la pénurie de masques était totale, les seuls magasins ouverts étaient les commerces d’alimentation, et donc seules les personnes ayant des collants féminins chez elles (ou pouvant en commander par Internet) pouvaient utiliser notre solution très simple, en achetant des serviettes en papier dans les supermarchés.
Ce masque de dépannage était utile pour des sorties brèves et rares, à une époque où presque personne n’utilisait de masque.

Trois mois plus tard, il est devenu très facile de se procurer toutes sortes de masques, et surtout les gens commencent à comprendre qu’ils sont utiles (surtout pour protéger les autres, ce qui revient globalement à se protéger soi-même), et de plus en plus d’autorités publiques imposent le port du masque.
Elles le font avec un retard qui, à notre avis, aura participé à l’expansion de la contamination et des décès.
Si l’obligation de porter un masque avait été faite depuis le début, en demandant aux gens de se débrouiller pour fabriquer leur propre masque comme ils le peuvent, l’explosion du nombre de cas n’aurait pas été aussi importante.
Ce problème demeure important actuellement, puisque il existe encore de nombreux pays qui n’imposent pas le port du masque (et qui donc, très logiquement, constatent de nouveaux regains de contaminations après des périodes de dé-confinement).

Nous recommandons de ne pas tenir compte des recommandations « politiciennes » absurdes prétendant que le port du masque est inutile.
Nous conseillons à tous de se protéger et de protéger les autres :
– en limitant les sorties ;
– en respectant les distances ;
– en lavant tous les objets et surfaces potentiellement contaminées avec du savon (ou sinon avec de l’alcool) ;
– en utilisant toujours un masque qui n’ait pas de fuites d’air (celles-ci se produisent généralement entre le nez et les yeux, donc les masques doivent avoir une barrette métallique pour régler ce problème.
Vous pouvez fabriquer votre propre adaptation pour cela en découpant quelques centimètres de fil d’acier ou en récupérant les clips en aluminium de masques jetables.
Nous ne recommandons pas les masques en simple tissu, car même s’il est indispensable de protéger les autres des projections de gouttelettes, il est important aussi de se protéger soi-même des particules flottant dans l’air.
De nombreux masques jetables sont assez efficaces.
Il faut les changer (et non pas les jeter) au bout de quelques heures car l’humidité empêche l’air de passer. Vous pouvez en avoir deux ou trois avec vous quand vous sortez.

Notre nouvelle astuce N°1 (optionnelle) :

Nous conseillons de faire une « rotation » de ces masques jetables, en utilisant au moins dix masques par personne et en attendant quelques jours pour les réutiliser.
Vous pouvez vous aider en écrivant quelque chose à l’intérieur avec un marqueur, par exemple :
– 1A, 1B, 1C pour trois masques pour le « jour 1 » ;
– 2A, 2B, 2C pour trois masques pour le « jour 2 » ;
– 3A, 3B, 3C pour trois masques pour le « jour 3 » ;
Vous devez les accrocher de manière à ce qu’ils ne se touchent pas et à ce que personne ne les touche. Normalement, si le virus est présent e surface, au bout de quelques jours il n’est plus dangereux.
Si après quelques « rotations » il devient difficile de respirer, c’est à cause de la poussière qui s’est accumulée dans le masque (ce qui peut arriver très vite dans certaines villes).
Etant donné qu’il est assez difficile de trouver ce type de masques dans le commerce « grand public » et qu’il faut réserver les masques professionnels au personnel hospitalier, vous pouvez laver certains de ces masques jetables (s’ils ne sont pas trop fins) avec un produit pour la vaisselle.

Notre nouvelle astuce N°2 (vivement conseillée) (masques en tissu + serviettes en papier) :

Vous pouvez combiner notre idée du mois d’avril avec les masques en simple tissu qui sont désormais très faciles à trouver, c’est à dire en mettant plusieurs couches de serviettes en papier à l’intérieur de ces masques en tissu.
Ceci permet de filtrer beaucoup plus efficacement, et cela permet aussi de combler les « fuites » au niveau du nez.
Vous pouvez transporter des réserves de serviettes ou de mouchoirs en en papier dans vos poches, et jeter les mouchoirs humides chaque fois qu’il devient difficile de respirer.
A moment de changer les serviettes, vous ne devez pas toucher les surfaces du masque en tissu.
Le soir, il suffit de laver ce masque et de le réutiliser le lendemain.
L’astuce des serviettes en papier reste la plus accessible et la plus efficace, compte-tenu des difficultés pour se procurer des masques FFP2, et de leur coût impossible à supporter sur une longue durée pour la plupart des familles.



06 avril 2020 – INFORMATION IMPORTANTE, A DIFFUSER LE PLUS POSSIBLE

Les « Masques Pour Tous » de protection faciale que nous proposons sont très faciles à faire, par n’importe qui, en une à deux secondes, ils ne coûtent presque rien et ils peuvent être renouvelés facilement.

C’est, de loin, la solution la plus accessible qui existe, dans de nombreux pays.

Ceci résout le problème de la pénurie mondiale.
Avec des protections (masques, lunettes, savon), il est possible de retourner à l’activité sans contaminer ou être contaminé.

Si les gens acceptaient d’utiliser ce système, cela éviterait un terrible chaos économique et social.

Ces masques pourraient être utilisés par des millions de personnes, maintenant même, moins de cinq minutes après avoir vu le clip vidéo de présentation (ci-dessous).

Il est évident que cette astuce peut sauver de nombreuses vies.

Vous pouvez mettre jusqu’à 3 serviettes double feuille (ou mouchoirs de poche en papier) à plier en deux, ce qui fait 12 couches, soit un degré de protection très respectable.

Les théories prétendant que les masques seraient inutiles ou peu efficaces ne peuvent résister à l’évidence et au bon sens (voir liens en fin d’article).

Notre invention est aussi une preuve que le regard différent et la créativité des autistes sont utiles. Chacun est utile, et la biodiversité humaine doit être protégée.

Le fait de dire que notre invention est une bonne idée n’est pas suffisant : pour qu’elle serve et pour sauver des vies, il faut la partager.



Version complète (14’08 »)


VERSION COURTE (5’45 »)



Version complète (11’53 »)


VERSION COURTE (5’22 »)


Version complète (13’21 »)


VERSION COURTE (4’50 »)


Version complète (9’50 »)

 
VERSION COURTE (4’08 »)


Pour ceux qui ne croient pas à la nécessité d’une politique générale de masques obligatoires pour l’ensemble de la population, vous pouvez lire (par exemple) :

https://reason.com/2020/04/03/masks-for-all-sensible-and-helpful/

Masks4all : Why wear a mask

https://www.euronews.com/2020/04/03/could-more-western-countries-start-recommending-wearing-masks-to-prevent-coronavirus-sprea :

« Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a rendu obligatoire le port du masque dans les supermarchés, déclarant qu’il savait que ce serait un grand changement culturel pour les Autrichiens.

Le premier ministre tchèque Andrej Babis a récemment tweeté au président américain Donald Trump pour l’encourager à porter des masques : « Porter un simple masque en tissu, diminue la propagation du virus de 80 % ! La République tchèque a rendu OBLIGATOIRE pour ses citoyens le port d’un masque en public », a-t-il écrit.

https://www.washingtonpost.com/outlook/2020/03/28/masks-all-coronavirus/

– Et bien d’autres sources.


Si, dans un pays donné, les masques étaient obligatoires en public (en plus d’aménagements pour se laver les mains dans tous les magasins et autres lieux publics), alors il n’y aurait plus besoin de confinement et cela éviterait la ruine de ce pays.

De plus, le confinement n’est pas la meilleure manière de créer l’immunité, contrairement aux masques lorsqu’ils laissent passer une infime partie du virus.

Il faut confiner le virus avec des masques, au lieu de confiner les gens chez eux.

Pourquoi n’est-ce pas fait dans la plupart des pays ?
Parce qu’il n’y a pas assez de masques.
Aucun pays ne peut fournir des masques à renouveler chaque jour à l’ensemble de sa population.

Pourtant, une solution simple existe : celle que nous proposons.
Elle peut être mise en place immédiatement, sans travaux de couture ou autres choses compliquées.
Le seul problème, c’est qu’elle n’est pas connue.